Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum




Pour une alternative à gauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour une alternative à gauche

Message par Jean RODIER le Lun 26 Mai - 15:59

Européennes : de cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche

Le scrutin, marqué par le maintien à un très haut niveau de l’abstention et le niveau historique du Front national, confirme que la crise politique et démocratique que traverse notre pays atteint un seuil critique. C’est une nouvelle alerte. La France s’enfonce dans un malaise démocratique inquiétant. Les causes de cette situation sont claires : le rejet massif du modèle libéral de l’Union européenne et le mépris que les tenants de ce modèle ont opposé depuis dix ans à tous ceux qui le contestaient ; l’en­fermement de François Hollande et de Manuel Valls dans une politique d’austérité désavouée par le pays ; le profond désarroi dans lequel cette situation plonge les classes populaires et l’ensemble des électeurs de gauche. La victoire du Front national, portée par une forte appropriation du mécontentement et une captation des voix de la droite, est un événe­ment grave au plan national comme européen. Si la droite et l’extrême droite sont en tête, c’est surtout que la majorité gouvernementale est sanctionnée et isolée. La gauche sort très affaiblie de ce scrutin.

Dans ce contexte, les résultats du Front de gauche, équivalents à ce qu’ils étaient en 2009, ne permettent pas de relever le défi d’une voix alternative majoritaire à gauche. Un vaste chantier est devant nous. Le PCF lance un appel solennel. De cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche sur fond de rupture avec ce sys­tème rompu aux thèses libérales. La gauche s’est trop éloignée de ses valeurs. Elle ne pourra retrouver le peuple que dans un mouvement social et politique de l’ampleur d’un Front populaire du XXIe siècle.

Nous appelons tous ceux qui se sentent malheureux à gauche, toutes les forces vives du pays, la jeunesse et les salariés à s’unir sans attendre. Nous mettons le Front de gauche à leur service. Dans cette visée, les résultats de nos partenaires européens du groupe de la GUE-NGL et la progression de l’idée d’une alternative à gauche en Europe sont des signes encourageants .

Jean RODIER

Messages : 46
Date d'inscription : 30/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une alternative à gauche

Message par JulienFoucou le Mer 28 Mai - 15:00




François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

La vague a frappé, puissante, colossale. Elle a rugi : « qu’ils s’en aillent tous ! » Voilà le PS précipité à son plus bas historique. Et l’UMP distancée pour la première fois nationalement par l’extrême-droite. De quel côté de l’ordre ancien était le Front de Gauche ? Cela n’était sans doute pas clair. La vague ne nous a donc ni abattus, ni soulevés. Elle nous a contournés, ignorés. Mais il n’y a pas de coup pour rien. La vague a porté d’autres que nous. Elle a propulsé le FN. Nul ne sait ce qu’il fera de sa victoire. On peut faire la liste de ses difficultés : son incapacité à projeter le rapport de forces électoral en rapport de forces social, ou encore la difficulté de cette extrême-droite embusquée à nommer l’alternative qu’elle propose. Tout cela est vrai. Mais rien de cela n’efface le fait terrible : l’extrême-droite a pris la main.
Il est beau le résultat politique de l’Union européenne : l’extrême-droite en tête dans le pays même où il y a deux siècles le fascisme est né. Autant dire que cette Europe austéritaire ajoute la catastrophe politique à la catastrophe économique, sociale et environnementale. Le résultat de ce premier scrutin continental depuis la crise de 2008 et l’adoption des nouveaux traités austéritaires est sans appel. Cette Europe ne passe nulle part hors la clientèle électorale de Mme Merkel pour laquelle elle est profilée. Les grecs, les espagnols l’ont dit en votant pour la gauche radicale. Les anglais pour UKIP. Ici et là des listes vertes font des percées. En France, ce fut le vote Front national. Hélas, mille fois hélas.
Ceux qui veulent continuer les politiques austéritaire nous précipitent donc dans une zone d’immense danger. Le gouvernement doit l’entendre. Ce n’est pas la teneur de la déclaration de Manuel Valls. Elle était enregistrée paraît-il. On l’aurait cru repiquée de son discours d’investiture. Un propos en deux parties : un, je vous ai entendu, deux, je continue. Une folie ! Comment imaginer rétablir la confiance du pays en lui resservant le plat qu’il vient de recracher ? Comment penser tenir trois ans jusqu’aux prochaines élections générales avec une base politique qui ne cesse de se rétrécir, depuis le départ des Verts et la contestation des députés PS que le scrutin de dimanche ne peut que conforter ? Trois ans comme cela c’est long, c’est trop long. Et trop dangereux.
La seule issue positive réside donc dans la constitution d’une majorité alternative. On en sait les difficultés. La stagnation du Front de Gauche d’abord, qui la prive d’un moteur performant. Les hésitations des Verts, qu’illustrait de Rugy à l’issue du vote lorsqu’il contesta qu’il puisse y avoir une opposition de gauche dans ce pays. Les atermoiements des 41 « députés frondeurs » du PS. Oui on sait tout cela. Mais il n’y a pas d’autre voie dans le moment ! Il faut donc consacrer notre énergie principalement à répondre à la question : comment faire ?
Si proche du choc, on ne peut que dégager que quelques grandes lignes. Le rassemblement de combat que l’heure appelle ne peut se faire que dans l’action pour régler les problèmes concrets que pose à notre peuple l’Europe austéritaire et ses soutiens français. L’actualité ne manquera pas de nous alimenter en combats nécessaires, depuis la réforme territoriale jusqu’à la casse programmée des services publics et de la protection sociale. L’européenne ne nous laisse pas les mains vides. Nous y avons obtenu une belle réussite politique en mettant sous les projecteurs la négociation du grand marché transatlantique. Ce n’était pas un bon thème électoral ! C’était une campagne de longue haleine que nous portons d’ailleurs depuis plus de cinq ans. Continuons et accentuons le combat pour y faire échec. Agissons ainsi dans la vie réelle. Dans cette élection, nous étions la gauche au moment où ce mot était entraîné par la déchéance de ceux qui s’en réclament. Dans les moments de grand trouble, le vocabulaire devient mensonge et nous échappe.

JulienFoucou

Messages : 133
Date d'inscription : 13/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une alternative à gauche

Message par nolwennclark le Mer 28 Mai - 16:53

Analyse de Bernard Calabuig, ancien secrétaire départemental du PCF 95

Il me semble effectivement urgent d'analyser le vote FN en actualisant la grille de lecture. Il y a longtemps que le vote FN n'est plus un vote de colère, il est un vote d'adhésion à un projet de société. Le FN est devenu aux yeux de nos concitoyens l'alternative au capitalisme mondialisé. Il représente le rêve d'un retour à un capitalisme national, avec un Etat providence pour les Français. Une société socialement sécurisée. Son discours est à double détente: pour les couches populaires le FN dans ses apparences trompeuses est un parti social, pour les couches moyennes il est sécuritaire. Il a réussi sa dédiabolisation, souvenons-nous des millions de  manifestants en France dans l'entre-deux tour de l'élection présidentielle de 2002, aujourd'hui un FN à 25% ne suscite plus la moindre émotion, sauf dans les cercles militants. Il est l'anti système, c'est d'ailleurs pour cela qu'il est l'alternative. Avouons que c'est plus clair que la ligne du FdG qui affiche pour ligne poltique rompre et refonder l'Europe tout en menant une campagne pour la réorienter.  Qui peut croire à une réorientation de cette Europe? J'y reviendrai dans une contribution un peu plus longue.
Bien à vous.
B. Calabuig

nolwennclark

Messages : 33
Date d'inscription : 30/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une alternative à gauche

Message par Laurence CR le Jeu 29 Mai - 14:03

Jean RODIER a écrit:Européennes : de cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche

Le scrutin, marqué par le maintien à un très haut niveau de l’abstention et le niveau historique du Front national, confirme que la crise politique et démocratique que traverse notre pays atteint un seuil critique. C’est une nouvelle alerte. La France s’enfonce dans un malaise démocratique inquiétant. Les causes de cette situation sont claires : le rejet massif du modèle libéral de l’Union européenne et le mépris que les tenants de ce modèle ont opposé depuis dix ans à tous ceux qui le contestaient ; l’en­fermement de François Hollande et de Manuel Valls dans une politique d’austérité désavouée par le pays ; le profond désarroi dans lequel cette situation plonge les classes populaires et l’ensemble des électeurs de gauche. La victoire du Front national, portée par une forte appropriation du mécontentement et une captation des voix de la droite, est un événe­ment grave au plan national comme européen. Si la droite et l’extrême droite sont en tête, c’est surtout que la majorité gouvernementale est sanctionnée et isolée. La gauche sort très affaiblie de ce scrutin.

Dans ce contexte, les résultats du Front de gauche, équivalents à ce qu’ils étaient en 2009, ne permettent pas de relever le défi d’une voix alternative majoritaire à gauche. Un vaste chantier est devant nous. Le PCF lance un appel solennel. De cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche sur fond de rupture avec ce sys­tème rompu aux thèses libérales. La gauche s’est trop éloignée de ses valeurs. Elle ne pourra retrouver le peuple que dans un mouvement social et politique de l’ampleur d’un Front populaire du XXIe siècle.

Nous appelons tous ceux qui se sentent malheureux à gauche, toutes les forces vives du pays, la jeunesse et les salariés à s’unir sans attendre. Nous mettons le Front de gauche à leur service. Dans cette visée, les résultats de nos partenaires européens du groupe de la GUE-NGL et la progression de l’idée d’une alternative à gauche en Europe sont des signes encourageants .

C'est ce communiqué là qui aurait dû être sur le blog... en effet notre score ne permet pas de relever le défi d'une voix alternative majoritaire à gauche.

_________________
L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
avatar
Laurence CR

Messages : 228
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

communiqué PCF95 sur européennes

Message par JeanMichelRuiz le Jeu 29 Mai - 14:27

Pour info, le communiqué du PCF95 suite aux Européennes:


"Le taux d’abstention dans notre département (61.78% !) confirme que la crise politique et démocratique que traverse notre pays atteint un seuil critique. C'est une nouvelle alerte. La France s'enfonce dans un malaise démocratique inquiétant. Les causes de cette situation sont claires : le rejet massif du modèle libéral de l'Union européenne et le mépris que les tenants de ce modèle ont opposé depuis dix ans à tous ceux qui le contestaient, l'enfermement de François Hollande et de Manuel Valls dans une politique d'austérité désavouée par le pays, le profond désarroi dans lequel cette situation plonge les classes populaires et l'ensemble des électeurs de gauche.
 
La quasi-totalité des forces politiques de notre département connait une baisse significative en voix et en pourcentage en comparaison de 2009, que ce soit à gauche (PS : -1.22%, EELV : -9.95% !) mais aussi à droite (UMP : -6.95%).
 
Le Front de gauche est la seule force, qui compte à gauche, à progresser tant en voix (+2960 voix) qu’en pourcentage (+0.84%) dans le Val d’Oise. Cependant, un vaste chantier est devant nous pour construire avec les citoyens une politique alternative à l’austérité et majoritaire à gauche.
 
Le Front national arrive en tête dans le Val d’Oise. Cette situation bouleverse tous ceux, qui comme nous, sont attachés aux valeurs républicaines de solidarité et de respect de l’autre. Cette victoire du FN, portée par une forte appropriation du mécontentement et une captation des voix de la droite, est un événement grave au plan départemental, national comme européen. La politique gouvernementale d’austérité en est une des principales causes. Mais la droite, jouant aux apprentis sorciers en reprenant des idées de cette extrême-droite (contre mariage pour tous, pseudo « loi du genre », sur les Roms et immigrés…), donne de la force à ce parti qui au niveau économique soutient en fait le néo-libéralisme aujourd’hui en œuvre en France et en Europe.
 
Le Parti communiste français lance aujourd’hui un appel solennel. De cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche sur fond de rupture avec ce système rompu aux thèses libérales. La gauche s'est trop éloignée de ses valeurs. Nous appelons tous ceux qui, ce soir, se sentent malheureux à gauche, toutes les forces vives du pays, la jeunesse et les salariés à s'unir sans attendre. Nous mettons le Front de gauche à leur service."

JeanMichelRuiz

Messages : 4
Date d'inscription : 15/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une alternative à gauche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum